Partagez | 
 

 Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Polaire

Clan du Ciel

avatar


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 27

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
SUJET: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Mer 15 Aoû - 18:11

« Ce soir sera un soir de demi-lune. »

Vent Gris, occupé à manger un lapin dodu, leva la tête vers sa meneuse pour la fixer d’un air impavide. Etoile de Feuille était couchée au sol, les pattes croisées, et réfléchissait. Elle n’avait rien mangé depuis le matin, détail qui sembla ne pas échapper à son conseiller, qui ne lui fit pas l’affront de pousser un lapin vers elle.

« C’est pour ça que tu n’as pas mangé ? »

Etoile de Feuille esquissa un sourire, amusée par la perspicacité de son conseiller.

« Oui. » Elle se tut un instant, le temps de se redresser souplement sur ses pattes fines. « Je compte aller au Lac Silence pour m’entretenir avec eux. Veille bien sur le Clan durant ma courte absence. »

Vent Gris hocha la tête et retourna à son lapin, pendant qu’Etoile de Feuille se dirigeait vers la sortie du Clan, murmurant aux patrouilles qu’elle croisait qu’elle se rendait au Lac Silence pour parler à leurs ancêtres. Quittant le campement, elle traversa les Bois Perdus en trottinant, puis les territoires de son Clan au même rythme, n’omettant pas de renouveler les marquages du territoire le long des frontières. Sait-on jamais. La tianzi atteignit les terres libres en fin de journée, et sa course se fit plus prudente, plus mesurée. Les solitaires, ces sales raclures, considéraient les terres libres comme leur domaine, alors que la Tribu Invisible ne leur en avait donné aucun. Ces voleurs chassaient les chats de Clan des terres où eux-mêmes n’avaient aucun droit, rendant les félins prudents quand ils quittaient leurs terres. Aussi discrète qu’une ombre, la tianzi atteignit la Place des Barrals Blancs et, sans s’arrêter, bifurqua en direction du Lac Silence, les sens aux aguets. Cependant la chance fut avec elle, et elle ne croisa pas l’ombre d’un félin, ami comme ennemi. Atteignant le Lac Silence, elle plongea sans bruit dans l’eau pure et le traversa d’une nage souple, avant de s’ébrouer et de rentrer dans la Grotte Invisible sous l’Arbre Blanc. Respectueusement, la tianzi s’inclina devant les statuettes en bois représentant des chats, lapa un peu de l’eau des vasques et se coucha au sol, les yeux fermés.

Elle sortit de sa torpeur quelques heures plus tard. La Tribu Invisible lui avait parlé, mais ne lui avait rien montré de bien intéressant. Cependant, Etoile de Feuille était rassurée d’avoir pu leur parler, même si cela s’avérait être une perte de temps. Elle se redressa, les pattes engourdies, et sortit de la Grotte après un dernier regard respectueux vers les statues. Le soleil naissant la fit plisser les yeux mais ne l’empêcha pas de pêcher pour se remplir un peu le ventre, vu qu’elle n’avait rien mangé depuis la veille au matin. Après avoir mangé, elle retraversa le lac à la nage, s’ébroua et partit en courant vers son Clan, courant d’une foulée souple et discrète. Cependant, arrivée aux Bois Sacrés, elle cessa de courir pour se plaquer au sol, les oreilles rabattues contre son crâne. Il y avait un félin ici, un félin qui chassait tout seul. Certainement un solitaire, qui allait donc l’attaquer pour protéger ce qu’il affirmait de manière éhontée être son territoire. Se mettant en route à pas souples, elle se rapprocha du chat et se redressa en position d’attaque, prête à l’attaquer avant d’être attaquée. Le félin n’avait pas encore senti son odeur. Mais alors qu’elle bondissait pour lui tomber sur le dos, l’odeur de la Fureur de Jade émana fortement de la guerrière qu’elle pensait être une solitaire. Réfrénant son mouvement, Etoile de Feuille retomba agilement sur ses quatre pattes, faisant craquer une brindille et avertissant l’ennemie de sa présence. La tianzi s’assit, l’air de rien, et remua une oreille en guise de salut.

« Mes excuses, guerrière. J’ai cru qu’il s’agissait d’un solitaire. » Elle hocha la tête, comme pour s’excuser une nouvelle fois. « Je suis Etoile de Feuille, tianzi du Clan de l’Eclat Céleste. A qui ai-je l’honneur ? »

_________________