Partagez
 

 Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Polaire

Clan du Ciel

Étoile Polaire


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 28

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Mer 15 Aoû - 18:11

« Ce soir sera un soir de demi-lune. »

Vent Gris, occupé à manger un lapin dodu, leva la tête vers sa meneuse pour la fixer d’un air impavide. Etoile de Feuille était couchée au sol, les pattes croisées, et réfléchissait. Elle n’avait rien mangé depuis le matin, détail qui sembla ne pas échapper à son conseiller, qui ne lui fit pas l’affront de pousser un lapin vers elle.

« C’est pour ça que tu n’as pas mangé ? »

Etoile de Feuille esquissa un sourire, amusée par la perspicacité de son conseiller.

« Oui. » Elle se tut un instant, le temps de se redresser souplement sur ses pattes fines. « Je compte aller au Lac Silence pour m’entretenir avec eux. Veille bien sur le Clan durant ma courte absence. »

Vent Gris hocha la tête et retourna à son lapin, pendant qu’Etoile de Feuille se dirigeait vers la sortie du Clan, murmurant aux patrouilles qu’elle croisait qu’elle se rendait au Lac Silence pour parler à leurs ancêtres. Quittant le campement, elle traversa les Bois Perdus en trottinant, puis les territoires de son Clan au même rythme, n’omettant pas de renouveler les marquages du territoire le long des frontières. Sait-on jamais. La tianzi atteignit les terres libres en fin de journée, et sa course se fit plus prudente, plus mesurée. Les solitaires, ces sales raclures, considéraient les terres libres comme leur domaine, alors que la Tribu Invisible ne leur en avait donné aucun. Ces voleurs chassaient les chats de Clan des terres où eux-mêmes n’avaient aucun droit, rendant les félins prudents quand ils quittaient leurs terres. Aussi discrète qu’une ombre, la tianzi atteignit la Place des Barrals Blancs et, sans s’arrêter, bifurqua en direction du Lac Silence, les sens aux aguets. Cependant la chance fut avec elle, et elle ne croisa pas l’ombre d’un félin, ami comme ennemi. Atteignant le Lac Silence, elle plongea sans bruit dans l’eau pure et le traversa d’une nage souple, avant de s’ébrouer et de rentrer dans la Grotte Invisible sous l’Arbre Blanc. Respectueusement, la tianzi s’inclina devant les statuettes en bois représentant des chats, lapa un peu de l’eau des vasques et se coucha au sol, les yeux fermés.

Elle sortit de sa torpeur quelques heures plus tard. La Tribu Invisible lui avait parlé, mais ne lui avait rien montré de bien intéressant. Cependant, Etoile de Feuille était rassurée d’avoir pu leur parler, même si cela s’avérait être une perte de temps. Elle se redressa, les pattes engourdies, et sortit de la Grotte après un dernier regard respectueux vers les statues. Le soleil naissant la fit plisser les yeux mais ne l’empêcha pas de pêcher pour se remplir un peu le ventre, vu qu’elle n’avait rien mangé depuis la veille au matin. Après avoir mangé, elle retraversa le lac à la nage, s’ébroua et partit en courant vers son Clan, courant d’une foulée souple et discrète. Cependant, arrivée aux Bois Sacrés, elle cessa de courir pour se plaquer au sol, les oreilles rabattues contre son crâne. Il y avait un félin ici, un félin qui chassait tout seul. Certainement un solitaire, qui allait donc l’attaquer pour protéger ce qu’il affirmait de manière éhontée être son territoire. Se mettant en route à pas souples, elle se rapprocha du chat et se redressa en position d’attaque, prête à l’attaquer avant d’être attaquée. Le félin n’avait pas encore senti son odeur. Mais alors qu’elle bondissait pour lui tomber sur le dos, l’odeur de la Fureur de Jade émana fortement de la guerrière qu’elle pensait être une solitaire. Réfrénant son mouvement, Etoile de Feuille retomba agilement sur ses quatre pattes, faisant craquer une brindille et avertissant l’ennemie de sa présence. La tianzi s’assit, l’air de rien, et remua une oreille en guise de salut.

« Mes excuses, guerrière. J’ai cru qu’il s’agissait d’un solitaire. » Elle hocha la tête, comme pour s’excuser une nouvelle fois. « Je suis Etoile de Feuille, tianzi du Clan de l’Eclat Céleste. A qui ai-je l’honneur ? »


Dernière édition par Etoile de Feuille le Jeu 16 Aoû - 19:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

Etoile du Zéphyr


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Mer 15 Aoû - 20:18

[ Yaaaah Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 2211342792 J'aime bien le titre ^^ ]

Chasser.
A la Fureur de Jade, une des premières choses qu'on apprenait aux novices était la haine des solitaires, qui s'étaient accordés les Terres Libres comme territoire, sans l'aval de personne, et encore moins des Invisibles. Il était de notoriété publique au camp que si l'on voulait satisfaire des envies de montée d'adrénaline, il suffisait de se rendre sur une de ces terres sans propriétaires (contrairement à ce que voulaient croire ces arrogants). Ce n'était néanmoins pas pour cette raison que Jour d'Orage avait décidé d'y aller ce soir-là ; elle aimait juste s'approcher du Lac Silence, sentir l'agréable aura de paix envahir son cœur et son esprit. Elle n'avait bien sûr aucun droit de communication avec ses ancêtres (et, de toute façon, aucune faculté de guérisseuse n'avait été détectée chez elle), mais l'idée qu'ils soient là, autour d'elle, suffisait à la rassurer et à lui procurer une sensation de bien-être qui la faisait se sentir propre à l'intérieur, et on sait combien Aqua aimait être propre.

Le voyage à faire pour arriver vers le Bois Sacré était assez long, aussi décida-t-elle de partir la veille au soir, elle n'aurait qu'à chasser sur le chemin. Elle avait averti Furie Nocturne qu'elle ne serait pas de retour avant le lendemain midi ; après tout, peu importaient où partaient les guerriers, tant qu'ils rapportaient du gibier et que celui-ci était originaire des terres de la Fureur de Jade, et les Invisibles (ainsi qu’Étoile Fantôme) savaient qu'Orage n'était pas une voleuse dans l'âme, aussi sa meilleure amie, la connaissant, n'avait pas plus protesté que sa, bien qu'une moue capricieuse se fut dessinée sur ses babines (elle ne pouvait pas manipuler Aqua comme elle le voulait, ce qui la contrariait autant que l'amusait). Jour d'Orage s'en était donc allée, d'un pas vif mais tranquille, presque dansant, un de ses habituels sourires accrochés aux lèvres.

Traversant la Forêt de Jade à l'atmosphère pesante, elle attrapa un lapin, qu'elle dévora sur-le-champ ; elle chasserait au retour, pour éviter le pourrissement des proies. Aqua n'aimait pas spécialement la chair à corbeau, et son chef encore moins. Une odeur de solitaire flottait dans l'air stagnant, mais elle ne se mit pas à la poursuite. Le parfum était trop vieux, deux jours au moins. Elle marqua tout de même le territoire en sortant de l'épais bois. On n'était jamais trop prudent, et un des premiers enseignements de son mentor, Tempête d'Epines, avait été « il ne faut jamais faire les choses à moitié ».

Lorsqu'elle aperçut le Temple Bouddhiste, un fin sourire, différent de celui qu'elle employait devant la plupart des gens, mais néanmoins sincère, éclaira son visage. Elle ferait halte ici pour la nuit ; au moins, elle avait assurance que ses rêves seraient paisible.
L'intérieur était complètement à l'abandon ; mais ce qui intrigua le plus Jour d'Orage fut la lumière qu'on pouvait apercevoir au bout. Bien que maintenant assez fatiguée, elle s'en approcha néanmoins.

L'arbre était démesuré. Il en imposait par sa blancheur et par sa circonférence sans commune mesure, et semblait lui sourire d'une manière mystérieuse, l'invitant à s'approcher.
Elle n'avait jamais vu un arbre aussi grand, et avait du mal à en apercevoir le bout ; il la narguait presque, l'invitant à essayer d'y grimper, mais elle n'en fit rien, trop épuisée et surtout trop écrasée par le respect (sans doute équivalent à la taille du barral) qui se dégageait du végétal (et l'appellation végétal semblait bien réductrice). Jour d'Orage se sentait presque chatonne face à l'aura de puissance et de sérénité de l'arbre ; et même elle, fière guerrière de Jade, qui malgré tout n'aimait pas se sentir seule, se lova contre les racines d'une blancheur de craie et s'endormit presque aussitôt.

Quand elle se réveilla, elle vit quelques rayons de soleil percer à l'entrée du Temple, et resta quelques instants à apprécier la douce quiétude que la fraîcheur -si rare en cet été presque caniculaire- lui procurait, avant de se lever. Si elle voulait être revenue au Clan avant le soir, il lui fallait se mettre en route.
Jour d'Orage n'eut aucun mal à atteindre le Bois Sacré en à peine une demi-heure ; le soleil n'était pas monté très haut dans le ciel. Elle prit le temps d'attraper une proie, puis de la déguster immédiatement, assise, la queue levée, par habitude.

Alerte. Un crissement dans l'air.
Elle resta immobile, attendant ; mais il ne se passa rien d'autre que le craquement d'une brindille. Et l'odeur du Clan de l’Éclat Céleste. Une chatte bicolore aux yeux pleins de sagesse la fixait, se rendit-elle compte quand elle se retourna.

« Mes excuses, guerrière. J’ai cru qu’il s’agissait d’un solitaire. »

Aqua acquiesça, dans le même mouvement que la nouvelle arrivante. Attaquer avant d'être attaquer. Paisible et implacable logique.

« Je suis Etoile de Feuille, tianzi du Clan de l’Eclat Céleste, ajouta la femelle, confirmant ses dires. A qui ai-je l’honneur ? »

Elle s'inclina poliment, marquant son respect, puis releva la tête. La pencha sur le côté. Sourit. Son tic habituel à chaque nouvelle rencontre. Elle aimait les rencontres. La plupart du temps, elle apprenait de nouvelles choses, et la plupart de ses congénères étaient assez intelligents pour que sa conversation avec eux soit loin d'être inintéressante. Tianzi du Ciel. Qui eut crû qu'en se rendant dans ces Bois, elle rencontrerait plus qu'une simple sensation de paix.

« Heureuse de vous rencontrer, Étoile de Feuille, fit-elle sincèrement. Je suis Jour d'Orage. »

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 303479109
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Jourdorage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Polaire

Clan du Ciel

Étoile Polaire


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 28

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Jeu 16 Aoû - 15:01

Eh non ma grande. Le chat n’était pas un solitaire, mais un guerrier du Clan de la Fureur de Jade. Au dernier moment, la tianzi réussit à suspendre son geste pour retomber souplement sur le sol, faisant craquer une branche et avertissant l’ennemi de sa présence. Mais il valait mieux ça qu’une attaque directe. Etoile Fantôme lui aurait reproché de ne pas respecter le Code du Guerrier, et Etoile de Feuille ne voulait pas provoquer bêtement une guerre entre leurs deux Clans juste pour une bête erreur d’identification d’odeur passeport. Parce que tout provenait de là. Les odeurs. S’il s’était agi d’un solitaire, Etoile de Feuille aurait pu l’attaquer pour passer en toute sécurité. Mais un chat de Clan ? Non, hors de question. Le Code du Guerrier mentionnait noir sur blanc qu’il était interdit aux chats de Clan de se battre au Lac Silence et au Bois Sacré, et Etoile de Feuille, tianzi du Clan de l’Eclat Céleste, le plus spirituel des deux Clans, n’aurait jamais outrepassé cette règle. La guerrière se tourna vers elle, et la meneuse hocha la tête, s’excusant de son erreur par les actes et la parole. La guerrière ennemie lui sourit instinctivement, faisant naître un demi-sourire sur les babines de la féline bicolore. Jour d’Orage. En voilà un nom singulier. Avait-elle été nommée ainsi parce que son caractère était ombrageux ? Elle ne semblait pas être si agressive que ça. Ou bien était-ce bêtement la couleur de son pelage ?

« C’est surprenant de voir un chat de Clan loin de ses terres. » Elle remua les moustaches, amusée par sa phrase. Après tout, elle-même était loin de ses terres, et peut-être depuis plus longtemps que la guerrière. « Mais cela peut aussi être une bonne chose. »

Relativement pacifique, Etoile de Feuille aimait bien les nouvelles rencontres. Rencontrer des chats ennemis était assez fascinant, pour elle. En effet, elle n’imaginait pas la vie dans le Clan de la Fureur de Jade, et si elle se montrait assez curieuse quant à leur mode de vie, elle ne posait jamais de questions intrusives. Mais franchement ! Un Clan entièrement tourné vers la guerre et la compétition, où la loi du plus fort semble régner en maître absolu, et où le meneur du Clan n’a pas plus d’autorité qu’un chaton et sert de décoration pendant que le shogun chapeaute le tout ! Cela l’intriguait. Elle ne comprenait pas comment on pouvait vivre ainsi, elle qui avait grandi dans un univers de paix et de spiritualité, où chaque jour on apprenait aux félins qu’il fallait respecter la Tribu Invisible, ses membres et ses rites, que l’entraide était la plus belle des choses, et que la guerre ne menait qu’à la mort … Collant ses pattes avant l’une contre l’autre, elle enroula sa queue autour de ses pattes et se redressa de toute sa petite – mais imposante – taille. Pourrait-elle se montrer un peu curieuse, où la guerrière l’enverrait-elle bouler ? Elle pencha un peu l’oreille sur le côté avant de prendre la parole.

« Je me posais une question. » Pas qu’une en fait, mais bon. « Comment se passe la vie au Clan de la Fureur de Jade ? Je dois avouer que ça m’intrigue beaucoup, un Clan qui se consacre essentiellement à l’art de la guerre … »

Elle esquissa un nouveau demi-sourire. Jour d’Orage risquait de se braquer, après tout les Clans n’aimaient pas trop parler de leur organisation aux ennemis. Et donc elle risquait de l’envoyer paître avant de repartir, et elle aurait bien raison, en plus de cela. Mais Etoile de Feuille ne voyait aucun mal à questionner un ennemi sur le fonctionnement de son Clan, après tout elle ne lui demandait ni la position du campement, ni l’état des troupes, ni si la maladie faisait rage chez eux. Elle lui demandait juste comment fonctionnait l’idéologie du Clan, et pourquoi chaque chat acceptait implicitement d’entrer dans cette spirale de rivalité pour être le meilleur guerrier et pour élever plus haut encore cette idéologie de la loi du plus fort. Mais si elle lui demandait de parler … Elle devait lui offrir quelque chose en retour, normal.

« Ce n’est que de la curiosité, bien sûr. Et si tu réponds à mes questions … J’accepterai de répondre aux tiennes. Le marché te semble-t-il équitable, Jour d’Orage ? »

[J'ai eu l'hésitation de ma vie, tutoiement ou vouvoiement ? Mais bon dans LGDC ils tutoient alors voilà XD Mais si tu préfères le vouvoiement, tu me le dis et j'éditerai ^^]


Dernière édition par Etoile de Feuille le Jeu 16 Aoû - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

Etoile du Zéphyr


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Jeu 16 Aoû - 16:48

La tianzi répondit à son sourire, ce qui accentua celui de Jour d'Orage. Au moins, les chats de l’Éclat Céleste n'avait aucun problème avec ça. Non pas qu'elle se plaigne de ceux de son Clan, mais, des fois, elle aurait aimé qu'ils soient un peu moins... Comment dire ? Coincés. La plupart du temps, ils considéraient la bonne humeur constante de Jour d'Orage avec agacement, et prenaient plus ça pour une tare que pour une qualité ; heureusement, elle était assez désarmante pour s'attirer l'amitié de la plupart (bien qu'elle ne refusa pas un peu de rivalité de temps en temps).

« C’est surprenant de voir un chat de Clan loin de ses terres. » Étoile de Feuille marqua une pause, semblant s'amuser de sa propre phrase. « Mais cela peut aussi être une bonne chose. »

Le sourire d'Aqua s'élargit un peu plus, si cela était possible. En effet, il n'était pas vraiment normal de voir une guerrière « traîner » hors de son territoire, encore plus quand elle faisait partie de la Fureur de Jade, très conservatrice sur son terrain.
La chatte se redressait, semblant avoir une question au bout des babines ; une lueur de curiosité s'était allumé dans son regard clair.
La curiosité était une des qualités que Jour d'orage préférait chez un chat, avec son intelligence et son tact. Car poser une question signifiait déjà que l'on voulait plus ou moins obtenir la réponse, et la curiosité, c'était déjà le désir d'apprendre, un désir que la féline possédait ardemment. Elle avait souvent longuement interrogé son mentor sur ce qu'il se passait dans d'autre terres ; et, quand il avait la patience de lui répondre, les choses qu'il lui disait n'étaient jamais inintéressantes. Ainsi, un jour, il lui avait appris que de l'autre côté, très, très loin en occident, vivait des chats dont les ancêtres étaient dans les étoiles. Aqua était restée perplexe devant son affirmation ; elle y croyait, certes, mais trouvait le concept étrange, pourquoi se fatiguer à partir dans le ciel quand on pouvait demeurer sur son territoire ?

« Je me posais une question. » Aqua tendit l'oreille, presque impatiente. « Comment se passe la vie au Clan de la Fureur de Jade ? Je dois avouer que ça m’intrigue beaucoup, un Clan qui se consacre essentiellement à l’art de la guerre … »

Jour d'Orage sourit. Oui, elle pouvait comprendre que cela paraisse étrange, pour des félins qui consacraient leur vie à la paix. Mais il fallait bien un équilibre, après tout. Elle allait répondre, lorsqu'Etoile de Feuille la prit de court :

« Ce n’est que de la curiosité, bien sûr. Et si tu réponds à mes questions… J’accepterai de répondre aux tiennes. Le marché te semble-t-il équitable, Jour d’Orage ? »

La guerrière esquissa une moue amusée. Elle n'avait rien demandé de tel, mais cela restait tout-à-fait intéressant, aussi acquiesça-t-elle. C'était un échange de connaissances, alors.

« Très bien. »

Elle réfléchit quelques instants ; il lui fallait adapter ses mots à sa (sage) interlocutrice, après tout, elle n'avait pas le même enseignement qu'elle.
Lui décrire une vie entière était une très bonne idée. Et donc... Il fallait commencer par les naissances. Et avant.

« Je suppose que tu le sais, mais avoir des petits est un déshonneur pour la plupart d'entre nous. Nous - »

Aqua avait bizarrement du mal à s'intégrer dans ce tout, et le fait de se reprendre fut presque involontaire.

« Ils haïssent la faiblesse, enfin, c'est ce qu'on nous apprend. »

Un coup nous, un coup ils. Elle hésitait, mais finalement, préféra s'y intégrer. Le sang des héritiers de Fureur de Jade coulait dans ses veines, après tout. Enfin, métaphoriquement, puisqu'elle n'était pas descendante d'Etoile Sombre.

« Les reines sont raillées et déshonorés, et la plupart du temps, elles évitent de tomber enceintes, parce qu'elles sont considérés à partir de ce moment inutiles pour leur Clan, incapables de chasser et de se battre, un poids mort, en somme. Ca se répercute souvent sur leurs chatons, qu'elles abandonnent très vite. »

Jour d'Orage se sentait absente, par rapport à ce qu'elle décrivait, qui devait apparaître pour la tianzi Céleste d'une tristesse sans nom.

« Les chatons développent une rivalité très tôt. Je pense que c'est pour pallier l'absence de mère. On est éduqué comme ça : soit tu es fort, soit tu es au rebut. Je suppose que tu le sais. En ayant un adversaire quotidien, on s'entraîne et on s'habitue à la façon de combattre de son adversaire. Ca nous permet de nous rendre compte de certains défauts dans nos techniques, même si l'esquive est considérée comme une fuite. Des fois, se battre, ça vide plus que se méditer. Enfin, c'est ce que me disait Souffle d'Espoir. Ma mère adoptive.
Je pense que tu sais déjà à propos de la haine qu'il y a entre le prince et le shogun. Et... »

Aqua se stoppa soudainement. Elle se sentait comme une de ces femelles trop bavardes et dépourvues de cervelle qu'elle croisait parfois, et elle sentit la chaleur de la honte l'envahir sous sa fourrure trop épaisse.

« J'en dis peut-être trop. » Elle laissa échapper un léger rire, un peu gêné. « Pardonne-moi, mais si j'en dis plus, je crois que je serais considérée comme une traîtresse. »

Elle aurait pourtant voulu converser des heures sur ce système, pouvoir pointer ses failles, recueillir l'avis d'un des chats les plus sages de cette terre, mais il ne valait mieux pas tenter le Diable.
Quoique fut véritablement le Diable.
Jour d'Orage reprit son sourire, tentant de poser sa queue battante, en sachant qu'elle la relèverait dès qu'elle n'y ferait pas attention, et se lécha la patte, marquant bien involontairement sa gêne.

« Et vous ? » fit-elle, sa curiosité renouvelée. « Comment faites-vous... Pour maintenir cette paix que je vois entre vos membres à chaque Assemblée ? Comment faites-vous pour vivre sans la moindre rivalité ? »

Car Aqua était tout de même une guerrière de Jade, elle ne concevait pas la vie sans cette compétition permanente.

[ J'ai utilisé ton système pour quand elle parlait, parce que je trouvais que mettre en gras faisait beaucoup trop lourd, désolée ^^ Si ça te dérange, je change. Et non, le tutoiement ne me gêne pas, même si ça me fait un peu bizarre, après tout, c'est une politesse purement humaine, les chats ont d'autres manières de marquer leur respect ^^
Au fait, il y a beaucoup de dialogue, enfin de paroles dans ce post, j'en suis vraiment désolée. J'ai l'impression d'être une flemasse quand mon personnage parle trop, généralement xO. Sorry. ]

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 303479109
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Jourdorage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Polaire

Clan du Ciel

Étoile Polaire


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 28

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Jeu 16 Aoû - 19:23

Jour d’Orage ne sembla pas s’offusquer de la question indiscrète quant à la vie en communauté de son Clan. Bien au contraire, la féline sembla presque satisfaite qu’on lui pose la question, comme si en parler avec quelqu’un d’extérieur à sa communauté était une chose qu’elle souhaitait depuis longtemps. Elle l’approuva quand elle lui proposa de lui parler de son propre Clan en retour, et chercha ses mots pour parler. Et quand elle prit la parole, la tianzi alla de surprises en surprises, ce qu’elle ne chercha même pas à cacher, par ailleurs. Comment ? Les guerrières étaient déshonorées quand elles portaient des chatons ? Mais, avoir des petits était pourtant quelque chose de tellement merveilleux ! Etoile de Feuille n’imaginait pas qu’on puisse abandonner un chaton sous prétexte qu’il est déshonorant d’en avoir. Et, franchement, contre qui le Clan de la Fureur de Jade faisait-il la guerre ? Il n’y avait qu’un Clan en face, le sien, et le Clan de l’Eclat Céleste était aussi pacifique que possible tant qu’on ne lui cherchait pas d’ennuis. La rivalité entre les chatons la surprenait aussi, elle qui avait été éduquée de manière à ce qu’elle vienne toujours en aide à plus faible qu’elle. Non pas parce qu’elle était tianzi, même s’il y avait de ça, mais parce que c’était l’idéologie du Clan. Elle dressa cependant les oreilles quand la guerrière lâcha d’un ton presque coupant que « l’esquive est considérée comme une fuite » donc que c’était un déshonneur de fuir ou d’esquiver. Quand elle aborda la rivalité entre le prince et le shogun, Etoile de Feuille se fit plus attentive, vu qu’elle s’était toujours demandé pourquoi ils se tiraient dessus au lieu de s’entraider, tout bêtement. Mais la guerrière se tut instantanément, avant de dire qu’elle en avait trop dit et qu’en dire plus pourrait être considéré comme une traîtrise. Ah zut.

« Dans le Clan de l’Eclat Céleste, il n’y a pas tant de rivalités. Peut-être parce que le fondateur du Clan, Etoile Céleste, était un ancien guérisseur, et qu’il nous a appris à respecter la vie avant tout … L'idée même de la rivalité nous est complètement étrangère. »

Etoile de Feuille abaissa un peu les oreilles et réfléchit à comment elle pourrait expliquer à son ennemie le fonctionnement de son Clan. Peut-être en commençant par la naissance, comme Jour d’Orage l’avait fait ?

« Tout le principe de mon Clan est basé sur l’entraide. Nous nous aidons tous et personne n’est inutile. Les reines gardent les petits, les femelles invalides qui ne veulent pas rejoindre la tanière des anciens veillent sur les petits des reines qui veulent partir chasser pour se dégourdir les pattes, les guerriers entraînent les novices qui prennent eux-mêmes soin des reines et des anciens en s’assurant qu’ils aient à manger. Il n’y a aucune rivalité, car quand un félin découvre une nouvelle technique, il l’enseigne aux autres. On protège les faibles et on avance tous ensemble. »

Elle se tut, le temps d’agiter la queue pour agencer ses idées. Expliquer le fonctionnement de son Clan lui semblait de suite tellement compliqué … Elle qui vivait dedans depuis tant d’années, cela lui semblait si naturel, si instinctif !

« Nous laissons une grande place à la spiritualité. Dès la pouponnière, on apprend aux chatons à respecter la Tribu Invisible et ses préceptes, le Code du Guerrier. On leur apprend que la vie est la chose la plus importante à préserver, surtout celle d’un ennemi. Quand le chaton passe apprenti, il connaît et respecte les préceptes de la Tribu Invisible, et on lui apprend à devenir un chasseur, et un combattant. Mais là encore, sans rivalité, et sans jamais brusquer le novice. S’il ne comprend pas, on lui réexplique. On leur montre des techniques au sein même du campement s’ils le veulent, jusqu’à ce qu’ils comprennent. »

Elle se tut une nouvelle fois pour rassembler ses idées, afin de lui expliquer ce qu’était un tianzi et ce qu’était un conseiller. Peut-être y arriverait-elle, peut-être pas.

« Le fils ou la fille du tianzi devient tianzi à son tour à la mort de son père – ou de sa mère. L’apprentissage du rejeton est différent, car en plus du combat, de la chasse et de la spiritualité, il doit apprendre l’art de gouverner avec sagesse aux côté de son chef, qui est également son mentor principal. Quand j’étais apprentie, c’était mon père, Etoile Filante, qui m’a servi de mentor, mais il m’envoyait régulièrement apprendre avec d’autres chats et ne me récupérait que le soir, pour l’apprentissage du métier de guérisseur et de meneur. Le tianzi est secondé par un conseiller, qui l’est jusqu’à la fin de sa vie, ou celle de son meneur. Quand un nouveau tianzi est nommé, le conseiller l’aide à prendre ses marques pendant quelques lunes, puis il se retire. Le tianzi doit alors nommer son propre conseiller, un ami qui saura l’aider et l’épauler au mieux. Le conseiller de mon père était Brume de Jaspe. Le mien est Vent Gris. Il n’y a entre nous aucune rivalité, car seul le bien-être du Clan nous importe. »

D’ailleurs, Vent Gris devait l’attendre de pied ferme dans le campement, et la maudire d’être aussi longue. Héhé, le pauvre. Etoile de Feuille avait croisé quelqu’un qui acceptait de lui parler de leurs ennemis en toute simplicité, elle ne comptait pas laisser passer sa chance d’assouvir sa curiosité ! D’ailleurs, elle voulait en savoir plus, raison pour laquelle elle avoua son ignorance en toute simplicité, sans dire que dans son Clan, le seigneur et le prince étaient raillés pour leur incapacité à régner.

« Mais … Pourquoi le seigneur et le shogun se détestent-ils tant ? Ne serait-il pas plus simple pour eux de travailler ensemble au bien-être du Clan ? Et, si le seigneur vous fait office de meneur, et le shogun de lieutenant, à quoi sert le prince ? A-t-il ce rang parce qu’il fait quelque chose de précis, ou est-il un simple guerrier qui est appelé prince parce qu’il est le futur chef ? » Silence, le temps d'une inspiration. « Et ... La rumeur est-elle fondée ? Celle qui dit que, dans votre Clan, les chatons borgnes ou aveugles sont exécutés ? »

Après tout, dans son Clan, le futur chef reste un guerrier jusqu’à la mort du meneur, et les chats aveugles ont autant de chances que les voyants, la preuve, Etoile Céleste était un chat aveugle, et il était allé si loin ! Peut-être son Clan était-il plus humble et plus modeste que le Clan ennemi, après tout. Relevant les oreilles, elle posa enfin la question qui la dérangeait depuis les paroles de Jour d'Orage.

« Tu as dit que l'esquive était considérée comme une fuite, comme quelque chose de déshonorant. Comme tu le sais certainement, toute la technique d'attaque de mon Clan était basée sur l'esquive. Les félins de la Fureur de Jade nous considèrent-ils comme des traîtres au même titre que les solitaires, ou comme de dangereux adversaires ? »

Elle ne bougea pas d'un pouce. Cependant, la question était pointue, et Etoile de Feuille ne laisserait personne, serait-ce un petit chaton, bafouer la fierté de son Clan en les comparant à de sales traîtres sous prétexte que leur technique d'attaque se base sur l'esquive.

[INSPIRATIOOOOON XDD Non ça ne me dérange pas, et chez moi aussi il y a la masse de dialogues, ça rattrape un peu non ? ^-^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

Etoile du Zéphyr


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Jeu 16 Aoû - 22:13

Jour d'Orage avait vu la surprise d'Etoile de Feuille au long de son discours, et se dit qu'évidemment, des félins descendants d'un aveugle ne pouvaient pas être très belliqueux. La pointe de mépris que contenait sa pensée n'était pas intentionnelle, mais elle prouvait que l'enseignement de son Clan l'avait bel et bien marquée. Elle l'avait vu réagir à ses mots sur l'esquive, qui, elle avait failli l'oublier, était la base des techniques du Clan de l’Éclat Céleste ; sa pique n'était pas vraiment volontaire, quoique peut-être un peu au fond.
Mais lorsque la meneuse prit la parole, le cours de ses pensées cessa.

« Dans le Clan de l’Eclat Céleste, il n’y a pas tant de rivalités... »

Et Aqua l'écouta lui dire que la rivalité n'avait aucun sens pour elle et ses congénères, que les faibles étaient aidés et écoutés. Elle n'en revenait pas, d'apprendre qu'un tel système existait ; elle était comme un chaton qui s'émerveillait en s'apercevant que les papillons avaient le don unique de voler, tandis qu'elle était clouée au sol. Elle cherchait quelle utilité avaient au juste ces incapables (dans le sens le moins péjoratif du terme), mais quelque chose dans la voix d'Etoile de Feuille lui disait que ce n'était pas une question d'utilité, mais d'éthique. Un peu comme un code du guerrier tacite qu'elle-même ne pouvait pas comprendre. A l'entendre, dans son Clan, avoir des petits était un évènement heureux, dans le sens le plus simple du terme. Ce n'était même pas une question de guerriers pour renflouer leurs rangs. Et la tianzi avait l'air de trouver cela naturel. Normal. Jour d'Orage avait les yeux ronds. Et elle disait que partager une technique nouvelle était quelque chose de banal, alors qu'à la Fureur de Jade, il fallait se battre pour montrer qu'on était digne de la posséder.
Elle disait qu'il fallait préserver la vie. Surtout celle d'un ennemi. Cela, plus qu'autre chose, était une notion qu'Aqua ne pouvait comprendre, elle qui aimait tant achever ses combats de manière définitive.

La spiritualité. La féline, toujours silencieuse, leva une oreille. Certes, elle respectait ses ancêtres, mais comptait avant tout sur elle-même et ses congénères, puisque ça n'étaient pas des formes impalpables qui allaient l'aider, comme Tempête d'Epines le lui avait mille fois répété.
Elle disait que les apprentis n'avait aucune rivalité. C'était incompréhensible. Quoi de mieux qu'une rivalité (saine ou malsaine, peu importait) pour se forcer à dépasser ses limites, à aller toujours plus loin, emporté par la rage de vaincre ?

Le pouvoir, en revanche, était affaire d'héritage, à peu près comme son Clan (le à-peu-près étant représenté par le shogun). Il fallait bien être pour l'obtenir. L'idée de "l'art de gouverner avec sagesse" la rendit songeuse. Chez elle, ç'aurait plutôt été "l'art de bien mener ses troupes et de ne pas se laisser faire par le shogun". Maudit shogun. Mais si indispensable. Alors qu'un tianzi conciliait tous ces pouvoirs -seigneur, shogun- sans se déchirer avec son conseiller, parce qu'ils étaient unis pour la même cause, le Clan.
Et puis elle s'arrêta et Aqua le regretta presque. Elle avait l'impression d'avoir découvert le Clan de l'Eclat Céleste sous un autre oeil que celui de la haine.

Elle était fascinée mais pas envieuse. La bouffée d'adrénaline que lui procurait la rivalité et les tensions à la Fureur de Jade étaient des choses dont elle avait besoin, et quelque part, il lui sembla que cette vie-là aurait peut-être été trop fade pour elle, pour la fierté qu'il y avait dans son sourire et parce qu'ils combattaient différemment. Leurs coups étaient tout aussi dangereux, ils étaient justes moins... bruts.

« Mais … Pourquoi le seigneur et le shogun se détestent-ils tant ? »

Aïe. Jour d'Orage grimaça. La question qui fâche. Suivie d'autres sur le rôle du prince. Normalement, elle pouvait tout expliquer en bloc, il s'agissait juste de... Elle prit le temps de choisir ses mots, avec le plus grand soin, tentant de ne pas faire pencher la balance ni d'un côté ni de l'autre avec des mots qui auraient été dans le mauvais contexte. Elle n'avait jamais voulu prendre parti ; le shogun était le félin le plus respecté des membres du Clan, mais Furie Nocturne restait néanmoins son amie la plus proche -elle avait du mal avec le terme "ami".
Elle entama le sujet d'une voix posée.

« Le shogun est le vétéran, le plus expérimenté des guerriers, le meneur officieux du Clan. Il est respecté de tous, plus que le seigneur, et c'est lui qui donne les ordres à la guerre, tandis que le seigneur possède la connaissance, le secret des herbes qui sauvent la vie ou qui tuent. En fait, le shogun se moque du seigneur. Celui qu'il hait, c'est le prince, ce prince qui va hériter du pouvoir alors qu'il n'a aucune expérience. Et le prince hait le shogun parce qu'il sait qu'en vérité, c'est lui qui commande. C'est une histoire sans fin. »

Elle jugea qu'elle avait abordé cela avec assez de tact et sa respiration se fit plus naturelle. Après tout, Etoile de Feuille était une meneuse sage et pacifique, d'après ce qu'elle avait compris, Aqua ne pensait pas qu'elle puisse être le genre de chat à se servir de telles informations juste pour son compte.
Si Jour d'Orage croyait que la tianzi en avait fini avec les questions embarrassantes, elle était servie. Et celle-ci fut de loin la pire.

« Et ... La rumeur est-elle fondée ? Celle qui dit que, dans votre Clan, les chatons borgnes ou aveugles sont exécutés ? »

Elle sentit son souffle se couper, une voix qu'elle espérait oublier remontant en elle. Oh, oui, grande soeur ! Apprends-moi cette technique !
Les chatons borgnes ou aveugles sont exécutés. La tournure était soignée mais la base restait la même.
Je vais mourir, pas vrai ? Dans ce cas, reste en vie--
Elle avait l'impression de sentir à nouveau le sang gicler sur ses griffes. Je peux pas ! Si je ferme cet oeil je vois plus !
Jour d'Orage fut ramenée à l'instant présent, et dut baisser quelques instants la tête pour chasser la douleur (assimilée à faiblesse dans son esprit) de ses prunelles pâles.

« ... Oui » murmura-t-elle difficilement. « Oui, les aveugles de naissance, même partiellement, son exécutés. A cause de la rancoeur originelle. Tout chaton qui ne peux voir rappelle trop Eclat Céleste au sang qui bout dans leur veines. »

Et elle avait presque craché le mot "leur". N'hésitant pas à, pour une fois, se démarquer de son Clan, de ces pratiques qui lui avaient enlevé son petit frère -et, d'une certaine façon, sa mère.
Puis Etoile de Feuille lui demanda si ils les respectaient, et Jour d'Orage parvint enfin à reprendre son sourire, bien que vacillant, et sa contenance.

« Non, vous êtes des ennemis, vous êtes haïs, mais respectés. De toute façon, la haine est rarement dissociable du respect, puisque pour haïr quelqu'un, il faut le considérer comme un adversaire à sa mesure. »

[ Merci ^_^ De toute façon, c'est pas comme si les dialogues étaient pas construits, j'ai du relire tout le concept pour faire ce post et le précédent xD Et oui en ce moment l'inspiration est... foudroyante ! 8D ]

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 303479109
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Jourdorage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Polaire

Clan du Ciel

Étoile Polaire


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 28

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Ven 17 Aoû - 14:40

Etoile de Feuille parlait. Elle parlait, expliquant à l’ennemie la subtilité de l’idéologie de son Clan, et elle sentait que Jour d’Orage se montrait passionnée par ce qu’elle disait. Cela devait lui sembler étrange, un Clan qui s’occupait essentiellement de la paix et de la protection des faibles, surtout pour elle, qui venait d’un Clan où la faiblesse était raillée et bannie. Un Clan fort contre un Clan uni … Cela faisait bien longtemps qu’ils n’avaient pas guerroyés, et la tianzi était curieuse de savoir lequel des deux Clans l’emporterait. Celui qui prônait la rivalité, ou celui qui préférait préserver l’équilibre et apporter l’harmonie en son sein ? Jour d’Orage ouvrait de grands yeux ronds et ses oreilles étaient dressées vers le ciel. Elle semblait boire les paroles de son interlocutrice, trouvant des réponses aux questions qu’elle n’avait même pas posées. Cependant, elle semblait peu convaincue par la partie spiritualité, mais cela était normal. Après tout, les chats de l’Eclat Céleste avaient suivi l’enseignement d’un guérisseur aveugle. Ils avaient appris à marcher dans les ténèbres et à ressentir la présence de leurs ancêtres. Fureur de Jade, lui, n’était qu’un guerrier, une de ces races de guerriers qui ne vivait que pour la victoire, et la spiritualité, peu lui en fallait. Peut-être une petite prière à leurs ancêtres avant une guerre, mais pas plus. Etoile de Feuille, elle, était persuadée que leurs ancêtres marchaient à leurs côtés et qu’ils se réjouissaient de voir les rites observés, les vivants leur rendre hommage dans le quotidien, pour leur montrer que, même morts, ils étaient toujours les bienvenus ici, dans le monde des vivants.

Quand elle posa la question sur le shogun, elle sentit son interlocutrice se raidir, cherchant certainement ses mots pour lui répondre sans trop en dire. Et la réponse qui vint lui fit dresser les oreilles de surprise. Le shogun était le meneur officieux du Clan, et il était plus respecté que le seigneur. Le seigneur n’avait limite aucun pouvoir dans son Clan, hormis le pouvoir spirituel qui semblait être dénigré par les félins. Et le prince n’était que l’héritier du seigneur, sans pouvoir particulier, qui vouait une haine sans merci – et réciproque, en plus de ça – au shogun qui le lui rendait bien. Quelle étrange organisation … Pour elle, il était tout de même plus simple de s’unir pour le bien du Clan. De concilier pouvoir militaire et spirituel en une seule personne – c’est-à-dire elle, le tianzi – et de nommer un lieutenant, un conseiller, pour aider cette personne en charge du pouvoir, donc ici Vent Gris, son ami d’enfance. La meneuse accepta la réponse avec scepticisme, mettant en œuvre son respect du Code du Guerrier pour se persuader que la guerrière ennemie ne lui mentait pas car elle ne le pouvait pas. Cependant, cela lui faisait étrange, d’imaginer un Clan pareil, qui se déchire même de l’intérieur. La seconde question de la tianzi sembla plonger la guerrière dans un trouble infini, et Etoile de Feuille s’en voulut un court instant de provoquer tant de douleur chez un seul être par une question indiscrète. Peut-être que Jour d’Orage avait assisté à cela. Que son frère ou que sa sœur était né aveugle ou borgne et qu’il avait été exécuté. Quand la guerrière lui répondit, la tianzi passa sous silence son ton venimeux et sa dissociation de son Clan. Le sang qui coule dans leurs veines … Cela pouvait vouloir tout dire. Soit qu’elle était contre cette pratique, soit que ces chats aveugles ou borgnes étaient des résidus à cause de ce qu’il y avait en eux. Elle remua faiblement la queue, comme pour remercier Jour d’Orage de ses réponses franches, sans relever la dernière pique.

« Cela signifie-t-il que tu me hais ? Ou que tu hais ceux de ton Clan ? »

La voix de la tianzi était très calme, mais la curiosité pointait toujours sans sa voix. La haine est indissociable du respect … C’est étrange. Dans son esprit, on respecte quelqu’un pour ce qu’il est. Un adversaire parce qu’il s’est bien battu, un ami parce qu’il est toujours là, un apprenti parce qu’il s’efforce de se surpasser, un guerrier parce qu’il protège le Clan, un ancien parce qu’il se démène pour être toujours utile et ne plus être un poids mort … Etoile de Feuille respectait son Clan sans le haïr, tout comme elle respectait ses ennemis sans ressentir le moindre élan de haine.

« Je respecte chaque félin de mon Clan, du chaton qui vient de naître à l’ancien dépendant des autres pour finir sa vie. Je les respecte car ils sont mes amis, ma famille, parce que je sais que le Clan leur tient à cœur et qu’ils feront tout pour le protéger. Je respecte aussi mes ennemis, en un sens. Je respecte ton Clan pour son sens de l’honneur, sa force et sa bravoure, et même si je ne suis pas d’accord avec ce que vous faites, vous êtes des chats honorables et vous respectez le Code du Guerrier. » Elle se tut quelques instants pour laisser la guerrière cogiter à ce qu’elle venait de dire, et reprit doucement la parole. « Cependant, je ne hais pas mon Clan, bien que je le respecte. Et je ne vous hais pas non plus, malgré nos différences. Je ne vois aucune raison de haïr un ennemi qui s’est battu contre moi, ou un félin qui a décidé de suivre l’ennemi du fondateur de mon Clan. Je le respecte parce qu’il assume ses idées, et qu’il s’est battu pour les défendre. »

Elle se tut à nouveau, le regard posé sur Jour d’Orage. Voilà qui devait donner matière à réflexion à la guerrière ennemie, d’un seul coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

Etoile du Zéphyr


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Ven 17 Aoû - 16:56

Malgré ses explications, Étoile de Feuille semblait ne toujours pas comprendre pourquoi le shogun et le prince se faisait la guerre, et ne se gênait pas pour montrer son scepticisme.. Évidemment, se dit Jour d'Orage. Après tout, leur Clan passait avant tout, et leur enseignement se basait sur la notion même d'entraide. Elle se fit la remarque que peut-être que la rivalité était une entraide silencieuse, un moyen de pousser l'autre à bout pour lui faire révéler son potentiel, en quelque sorte. C'était une théorie intéressante.
La meneuse lui demanda si elle la haïssait et Aqua sourit à nouveau, avant de se donner un coup de langue sur l'épaule pour chasser un picotement agaçant.
Elle réfléchit quelques instants, analysant ses sentiments, puis rétorqua :

« Non, je ne te hais pas, et pas ceux de ton Clan particulièrement non plus. Je dirais plutôt que la Fureur de Jade hait l'idée qu'il a de l’Éclat Céleste, et que cette rancoeur vient du fait que le créateur de ton Clan a empêché celui du mien d'avoir le pouvoir total. Nous sommes assez rancuniers. »

Elle rit en disant cela ; c'était une de ses premières sources d'amusement, chez elle, de constater qu'un petit affront pouvait rester dans la mémoire d'un chat des lunes plus tard, même si elle avait le même travers, en moins fort.
Les membres de l'Eclat Céleste ne haïssaient pas leurs ennemi, bien sûr, mais le fondateur n'avait jamais eu le sentiment de s'être fait voler le pouvoir, au contraire de Fureur de Jade, ce qui était logique, puisque c'était lui qui l'avait empêché de posséder (et, de l'avis d'Aqua, de mener à la guerre) le Clan originel.

Puis Étoile de Feuille lui expliqua qu'elle respectait tout, et qu'elle considérait les guerriers de son Clan comme étant honorables ; Jour d'Orage remua une oreille, curieuse. L'avis des deux Clans étaient opposés, et la philosophie de Jade était un peu qui n'est pas un ami est un ennemi. Elle se tut quelques instants, et Aqua faillit lui demander de continuer, toujours fascinée par ce qu'elle apprenait ; heureusement, la pause dura peu de temps.

Ce qui interpella le plus Jour d'Orage fut son « je le respecte parce qu'il assume ses idées ». C'était un point de vue qu'elle partageait, sauf dans le cas des solitaires, qui n'avaient rien à faire aux territoires libres, mais cela n'avait rien avoir et...

« DEGAGEZ ! » feula une voix derrière elle.

Elle vit volte-face, furieuse de ne pas avoir senti l'odeur ; un matou décharné, au poils bruns à moitié arrachés et parsemé de cicatrices leur faisait face. Quand on parle du loup... soupira-t-elle intérieurement. A deux contre un, il n'en avait pas la moindre chance, toutefois -provocation propre à son Clan- elle lança à Etoile de Feuille, d'un ton plein d'ironie :

« Voilà typiquement le genre d'adversaire que je ne respecte pas. »


Le solitaire lui cracha dessus, visiblement enragé, et ce fut le geste de trop. Elle aurait peut-être pu négocier, si elle n'avait pas eu le sang bouillant de la Fureur de Jade en elle, qui lui hurlait de faire comprendre à ce sale matou que cette terre ne t'appartient pas. Et puis, cracher, tout de même, c'était malpropre et impoli.

Furibonde, elle se jeta sur l'intrus et la plaqua au sol ; mais l'autre parvint à s'esquiver au dernier moment et elle dût se rattraper. Une lueur de défi, reflet de celle qui animait les yeux de celui qui voulait les chasser, enflamma son regard d'eau ; néanmoins elle tenta de se maîtriser et lâcha, d'une voix qui indiquait que cela lui coûtait :

« Nous sommes deux, tu es seul. Pars, et nous ne te ferons rien. »

[ XD Un peu d'action pour mieux faire fonctionner le cerveau derrière... Et puis, il fallait bien qu'elle ait sa dose d'adrénaline /PAN/ ]

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 303479109
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Jourdorage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Polaire

Clan du Ciel

Étoile Polaire


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 28

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Sam 18 Aoû - 17:23

Jour d’Orage réfléchissait, certainement au meilleur moyen de répondre à la tianzi pacifique. Parce que celle-ci lui avait posé une colle. La haine est-elle indissociable du respect ? Etoile de Feuille venait de lui expliquer que si elle respectait son Clan et ses ennemis, elle ne les détestait pas. La haine ne lui aurait rien apporté, de toute manière. Après avoir réfléchi à ce qu’elle allait dire, Jour d’Orage finit par reprendre la parole pour lui expliquer qu’elle ne la haïssait pas, pas plus que ceux de son Clan. Mais que la Fureur de Jade haïssait le souvenir de leurs anciennes rivalités, celle qui avait provoqué la scission dans le Clan originel et qui avait conduit à la création de deux Clans bien distincts et ennemis. Que la Fureur de Jade haïssait l’Eclat Céleste parce que le fondateur de ce dernier avait empêché son rival de prendre le pouvoir, et de quelle manière, en le matant et en l’écrasant durant un combat, lui, tout chat aveugle et pacifique qu’il était. Effectivement, la Fureur de Jade devait détester se rappeler ce moment où un guérisseur aveugle avait tenu tête au plus grand des chefs de guerre de leur Clan … Elle remua les moustaches, amusée d’entendre Jour d’Orage dire que son Clan était assez rancuniers. Eclat Céleste avait volé le pouvoir à Fureur de Jade et l’avait empêché de mener le Clan à la guerre. Cependant … Cependant, il fallait nuancer la chose.

« Le Clan de l’Eclat Céleste aussi est rancunier. » Elle agita à nouveau les moustaches pour marquer son amusement. « Les félins de mon Clan rendent le fondateur de ton Clan responsable de la rivalité qui dure entre nous. Combien de fois ai-je entendu les anciens raconter que si Fureur de Jade avait eu une once de spiritualité, il aurait entendu la voix de nos ancêtres et aurait compris que sa place était en chef de guerre, et non en meneur ! Les deux Clans seraient alors restés unis, car Fureur de Jade serait resté chef de guerre, Eclat Céleste serait retourné à sa vie contemplative de guérisseur, et le lieutenant du Clan aurait pris la tête des félins pour les guider et les protéger … La guerre et la paix sont vraiment des choses compliquées. »

La voix d’Etoile de Feuille se fit songeuse. Elle avait été bercée avec ces histoires, et elle y croyait. Eclat Céleste n’aurait jamais pris le pouvoir, même si on le lui avait offert. Il s’était opposé à son frère et à ses idées, mais s’il s’était retiré au profit d’un autre, le guérisseur en aurait fait de même. Elle y croyait profondément, vu qu’elle aurait agi de même. Si elle n’avait pas été la fille unique du tianzi, et si son vénérable père n’avait pas ressenti l’aura des meneurs en elle, elle se serait inclinée devant n’importe quel chat pouvant faire l’affaire, en l’occurrence le conseiller de son père, Brume de Jaspe. Soudainement, Etoile de Feuille leva les oreilles et sembla regarder à travers Jour d’Orage. Une voix agressive s’éleva, et la guerrière se retourna en feulant, lui lâchant avec ironie que ça – à savoir le solitaire qui leur faisait face – c’était typiquement le genre d’adversaire qu’elle ne respectait pas. Un léger grondement roula dans la gorge de la meneuse. Pourquoi respecter un solitaire ? Ces félins étaient des voleurs, des parjures et des traîtres. Quand elle parlait d’adversaire, elle parlait du Clan ennemi, pas de ces faibles rebuts. Elle ne répondit pas, se contentant de se lever souplement quand Jour d’Orage sauta sur le chat solitaire. Avec une discrétion remarquable, elle s’éloigna, disparaissant entre les arbres, pour attaquer à sa convenance.

« Nous sommes deux, tu es seul. Pars, et nous ne te ferons rien. »

Le solitaire regarda exagérément autour de lui et lâcha un ricanement moqueur.

« Erreur, tu es seule. Il semblerait que ta copine ait eu peur de m’affronter. »

Etoile de Feuille choisit ce moment pour bondir des fourrés et percuter le solitaire. Il se tourna vers elle en lui envoyant un coup de patte, mais souplement, la tianzi avait bondi latéralement, puis fit une roulade experte pour passer derrière le solitaire et lui sauter sur le dos pour lui mordre l’oreille. Il eut le réflexe de se tourner sur le dos pour se débarrasser d’elle, mais elle avait de nouveau bondi au sol, puis sur le ventre du félin, plongeant profondément ses griffes dans le ventre offert. Se redressant sur deux pattes, elle fit une pirouette experte et recula en position d’attaque, feulant en direction du solitaire.

« Erreur, tu es seul. » Elle se tut quelques instants et plaqua ses oreilles contre son crâne, montrant les crocs de défi. « Je suis un chat relativement pacifique, mais ce n’est pas le cas du félin qui m’accompagne. Tu as le choix. Soit tu pars, soit tu nous affrontes. Si tu pars, tu auras la vie sauve, si tu nous affrontes, tu mourras. » Sa queue battit de droite à gauche, et elle se redressa agilement sur les pattes pour pouvoir bondir en souplesse. « Alors, que choisis-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

Etoile du Zéphyr


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Dim 19 Aoû - 15:47

Etoile de Feuille sembla amusée par les propos de Jour d'Orage, ce qu'elle pouvait sans mal comprendre. La rancune n'était pas quelque chose qu'elle prenait vraiment très au sérieux. (*)
Puis la meneuse lui expliqua ce qui se serait passé si le Clan originel ne s'était pas scindé en deux et que leurs anciens pestaient aussi contre son Clan ; au moins, c'était quelque chose que les deux tribus avaient en commun. Oui, la guerre et la paix étaient compliquées, songea Aqua, remuant légèrement les moustaches pour signifier son approbation. Mais elle avait tout de même une remarque à faire :

« Certes... Mais même si les choses s'étaient passé autrement, je pense que des coutumes auraient été inconciliable. L'aide aux faibles et la rivalité, par exemple. La spiritualité profonde et l'esprit conquérant. Peut-être que le Clan originel fut destiné à la scission le jour où naquirent Petit Ciel et Petite Fureur... »


Puis il y eut un long moment de silence ; les deux félines semblaient être plongées dans leur rêverie respective. Jour d'Orage imaginait une vie dans un campement mi-Fureur de Jade, mi-Eclat Céleste. Rivalité et entraide ? Elle n'y croyait pas vraiment, mais l'idée l'amusait beaucoup. Décidément, cette conversation était très intéressante... Elle se félicita d'avoir choisi ce jour précis pour visiter le Bois Sacré, surtout qu'elle l'avait fait par pur hasard, ayant totalement oublié que c'était le soir de la demi-lune. A son camp, on ne s'intéressait pas trop à ce genre de rites intermédiaires. Déjà, faire durer une Assemblée était quelque chose de difficile pour les membres de son Clan. Ils étaient respectueux du Code du Guerrier mais restaient incorrigibles ; généralement, au retour de ces réunions, la plupart de ceux qui y étaient allés en revenaient le poil hérissé, et certains allaient même jusqu'à soupçonner le félin qui revenait paisiblement, sans colère dans l'âme. Aqua crut que Souffle d'Espoir allait s'étouffer le jour où elle en revint le sourire aux lèvres. Les autres se dirent qu'elle était attardée. Orage les ignora.

Puis le solitaire arriva et l'esquiva sans trop de mal, et elle dût se retenir pour ne pas le traiter de lâche. Quand elle le somma de partir, il rétorqua qu'Etoile de Feuille avait fui et qu'elle avait trop peur pour l'affronter ; Jour d'Orage se mordit la langue jusqu'au sang pour ne pas éclater de rire. Une meneuse, avoir peur d'un simple solitaire ? Pour le coup, elle en aurait pleuré tant elle aurait rit. Et ce rire n'aurait pas été de meilleure augure que l'était le rictus plaqué sur ses babines.
Elle ne frémit pas lorsque la tianzi Céleste bondit. L'action fut très rapide, et Aqua eut l'impression qu'elle était aussi agile qu'un serpent. Ou comme de l'eau. Oui, c'était ça. Elle se coulait entre les griffes de son adversaire avec la facilité d'un filet d'eau. En beaucoup plus mortel.
Pourtant, si elle le blessa profondément, elle ne l'acheva pas, et Jour d'Orage agita une oreille en signe de remerciement quand elle lui indiqua que sa fin était proche si il ne détalait pas immédiatement.

Néanmoins, le chat miteux ne perdit pas contenance ; au contraire, il ricana malgré sa condition de blessé et lâcha :

« Erreur une deuxième fois. Nous sommes plus nombreux. »

Une odeur alerta les deux félines juste à temps.
Il agita la queue d'une manière pompeuse et ridicule, et deux autres chats, tous aussi pitoyables, surgirent des fourrés. Jour d'Orage eut un nouveau sourire, mais cette fois-ci, il était carnassier. Aqua surgissait, et l'adrénaline sublima violemment son énergie.
Elle bondit sur le plus proche d'elle, un matou gris décharné dont on voyait les côtes ; mais il l'esquiva à nouveau. Elle se rattrapa en dérapage contrôlé et feula. Cette fois-ci, elle était vraiment furieuse. Et heureuse en même temps.
Le chat tentait des coups de griffes enragés ; mais au lieu de les éviter, et les encaissa, laissant sa douce fourrure grise se tacher, et attendit qu'il baisse sa garde pour sauter et le plaquer au sol.
Le sourire qui ne l'avait pas quitté s'élargit. Il était de notoriété publique que dès lors qu'un chat de la Fureur de Jade maintenait son ennemi au sol, celui-ci n'avait plus aucune chance. Le mot d'adversaire fut remplacé par celui de victime dans son esprit embrumé par la joie du combat. Elle ne prit même pas la peine de laisser fuir le matou désormais terrifié ; au lieu de ça, elle lui trancha la gorge sur toute sa largeur, d'un violent et mortel coup de griffe, et, sans plus se préoccuper du félin agonisant, s'arrêta un instant pour voir où en était Étoile de Feuille.

[ ... *w* L'opportunité était trop belle. C'est une manière pour l'une l'autre de voir leurs styles de combat respectifs, après tout. /meurt/
Je ne sais pas si la scène de combat est vraiment réaliste et je n'avais pas les bouquins sur moi, désolée ^^ J'espère que c'est assez bien. Sinon, PAVE POWAAA ! Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 1671304238
(*) Mais je crains l'attaque Rancune en revanche. /pendaison/ ]

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] 303479109
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Jourdorage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Polaire

Clan du Ciel

Étoile Polaire


Féminin Bélier Chèvre

Anniversaire : 27/03/1991
PUF : Champifeuille.
Age : 28

Arrivée : 30/05/2012

RP : Oui.
Messages : 91
Messages RP : 6
Comptes : Aucun.

Liens : ~
Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE: Dim 19 Aoû - 18:34

La discussion aurait pu continuer longtemps si un solitaire n’avait pas décidé de venir les enquiquiner. Jour d’Orage avait pourtant un avis bien tranché sur la question, elle disait que le Clan était voué à se briser car combativité et spiritualité n’auraient jamais pu fonctionner ensemble. Etoile de Feuille remua la tête, pas d’accord avec ce que la guerrière disait. En quoi les deux Clans n’auraient-ils pu vivre ensemble, si au départ ils n’en faisaient qu’un ? Pourquoi étaient-ils voués à se séparer si, avant cette séparation, l’idée ne les avaient même pas effleurés, et que la spiritualité et la rivalité se fréquentaient et s’entremêlaient ? Non, Etoile de Feuille n’était pas du tout d’accord avec ce que disait la guerrière ennemie.

« Je ne pense pas. S’ils ont concilié les deux pendant des milliers de cycles, je ne vois pas en quoi ils se seraient séparés si Fureur de Jade et Eclat Céleste s’étaient rétractés en faveur du lieutenant. Les choses auraient repris leur cours, lentement mais sûrement, en mon sens. »

Elle aurait bien continué à parler, mais d’un coup le solitaire avait bondi en les provoquant. Comment ça, ils n’ont rien à faire ici ? Ce territoire est libre, et en plus de ça il appartient à la Tribu Invisible, ce n’était pas un rebut à quatre pattes qui allait lui dire où déambuler tout de même ! Pendant que Jour d’Orage attaquait le félin, Etoile de Feuille disparaissait dans l’ombre de la forêt, contournant les adversaires, pour se jeter sur le solitaire et lui démontrer calmement sa supériorité pendant leur court affrontement. Puis, elle laissa le choix au solitaire. Partir et vivre ou rester et mourir. Cependant, le félin ricana, et leur signala qu’il n’était pas tout seul. Elle leva la truffe, et se traita de chatonne écervelée. Sentir les odeurs, elle aurait du sentir les odeurs. Elle sentait presque le regard courroucé de feu son paternel qui lui ressassait de sa voix grave que l’odorat d’un félin n’est pas un luxe mais sa survie. Deux autres chats décharnés comme des rats surgirent des arbres, et Jour d’Orage sauta vivement sur l’un d’eux. Etoile de Feuille préféra fermer les yeux pendant que les deux autres l’encerclaient, pensant sans doute qu’elle s’imaginait déjà morte. Puis, fluide comme de l’eau, elle se mit en mouvement, esquivant un coup de patte destiné à l’éventrer. Ses pattes heurtèrent le sol sans bruit alors qu’elle commençait sa danse, son ballet mortel. Devenue vent, tout simplement esquive, elle esquiva une attaque et courut vers un solitaire, se roulant sur le dos au dernier moment, griffes sorties, pour lui lacérer le ventre. Le chat s’écroula en miaulant de douleur tandis qu’elle se relevait et esquivait en tournoyant une nouvelle attaque. Se penchant, elle jaillit tel un ressort, saisissant la gorge offerte du solitaire entre ses crocs blafards, et utilisant sa force en plus de celle de son ennemi, elle le souleva du sol et l’envoya faire un nouveau vol plané. Le félin s’écroula, secoué de spasmes qui s’arrêtèrent bien vite. Deux morts, un blessé. Elle se rapprocha du solitaire blessé et haussa le ton pour le provoquer, nasillarde.

« Tu as besoin d'aide pour te relever, petit chaton ? »

Avec un miaulement de rage, le solitaire blessé se redressa et claudiqua lourdement vers elle en feulant. Etoile de Feuille lui répondit d’un crachat peu protocolaire, et ils commencèrent à se tourner autour, lui en boitillant, elle en effleurant à peine le sol de ses pattes. Elle sentait le regard de Jour d’Orage posé sur eux, Jour d’Orage qui avait du la regarder combattre tout comme elle l’avait vue combattre. Une technique franche, le corps à corps auquel les guerriers du Clan de l’Eclat Céleste répugnaient. Elle était couverte de sang, dues à ses blessures, et Etoile de Feuille, elle, n’avait pas l’ombre d’une griffure. Deux styles différents, mais cependant mortels ... Quand le solitaire lui bondit dessus par la gauche, elle sauta à droite pour se coller fourrure à fourrure contre lui, lui voler son centre de gravité, et le faire lourdement chuter en lui faisant un croche-pattes en tendant ses pattes avant et arrière dans le but de le bloquer. Le solitaire tomba lourdement au sol, son crâne heurta une pierre, et une flaque de sang commença à se former au sol. Elle recula et se rassit, contemplant le carnage. Puis elle se lécha posément une patte, comme si elle venait de discuter de la pluie et du beau temps avec un autre félin et que tout ceci n’avait aucune importance. Reposant sa patte au sol, elle agita la queue, méprisante.

« Plus nombreux, plus nombreux … Comme si trois rats solitaires avaient la moindre chance face à un chat de Clan bien entraîné, mais alors deux ! » Elle agita à nouveau la queue, et se tourna vers la guerrière. « Ces solitaires sont vraiment trop imbus de leur personne. Ces terres, à eux ? Et puis quoi encore ? »

[ Bof mon combat n'est pas des plus réalistes non plus tu sais ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity] Empty
SUJET: Re: Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]
POSTÉ LE:

Revenir en haut Aller en bas
 

Le reste du temps il ne se passe rien. [Champi & Nuity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coup de coeur n° 7 : Le temps qui passe
» Comme le temps passe vite!
» Le temps passe et pourtant...
» Le temps qui passe, le temps qu'il fait
» Passe temps favoris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGNI KAI :: Terres Désolées. :: Territoires de la Tribu Invisible. :: Zone RP. :: Terres Solitaires.-