Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Sad smile [ LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

avatar


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
SUJET: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE: Dim 12 Aoû - 12:04


[ Le titre n'a aucun rapport, je n'avais juste aucune inspiration i_i ]


La brume avait envahi le Cimetière, et ne s’en allait plus.
Cependant, cela n’arrête pas Jour d’Orage ; elle laisse le brouillard la happer, comme s’il voulait l’attirer au fond d’un gouffre imaginaire et invisible. Mais elle finit toujours par se soustraire à son emprise, alors qu’elle a déjà une patte dedans. L’atmosphère lourde de l’endroit lui pèse ; elle n’a aucune idée de la signification de ces pierres carrées et gravées alignées en rang, comme des chats prêts à partir au combat, et cela ne l’intéresse de toute façon pas. Il y a comme un parfum de tristesse dans l’air, et les croix rouillées incompréhensibles s’apparentent, dans l’esprit d’Aqua, comme des fantômes évanescents qui s’évanouiraient sans doute à la moindre brise, cependant, elle sait que le vent a déserté ce lieu depuis des siècles, au-delà de ceux qu’elle, avec son corps de félin dont l’espérance de vie ne dépasse pas quinze ans, peut-être moins (avec toutes ces guerres et ces querelles).
Rien ne bouge ; cette immobilité presque mystique n’effraie pas Orage, elle ne lui évoque rien, pas un souvenir, juste cette lourdeur sur son cœur. Elle avance à pas de loup (de chat) entre les rangées de pierres bien alignées, sans se douter de ce qu’il y a en dessous, et, en même temps, le devinant. Se stoppe.

« Couic ! » fait presque la souris non loin d’elle en cherchant désespérément à se nourrir, sans pouvoir passer dans le minuscule trou à la base de la tombe, qui contient peut-être une graine tombée là par hasard.

Aqua se tapit au sol tout en se demandant si c’est vraiment nécessaire ; elle-même ne sait plus où commence son corps et où se termine la brume, tant les deux sont semblables. Ses pattes se posent sans un son devant elle. Le rongeur semble s’arrêter un instant, comme doutant de sa sécurité, comme sentant le danger, puis, trop affamé pour abandonner sa nourriture, continue à tenter de forer le marbre dur, ne faisant qu’âbimer ses minuscules et inutiles griffes.
3. 2. 1.
Elle bondit, tuant le petit être d’un coup de croc, sans que celui-ci ait le temps de se débattre, il couine juste lamentablement, jouet insignifiant entre les pattes griffues de Jour d’Orage, et il n’a même pas refroidi qu’elle le dépèce déjà ; un bon tas de proies est déjà enterré à l’entrée et elle à besoin de reprendre des forces. Il lui semble que son repas à un goût léger de nostalgie, comme s’il s’était imprégné de l’endroit où il vivait.
Un sixième sens la fait brutalement se retourner. Il y a quelqu’un derrière elle, elle le sent ; mais elle ne dit rien, préférant attendre, sur le qui-vive. L’humidité ambiante l’empêche de se renseigner sur l’identité de l’arrivant.
Alors ? Ami ou ennemi ?

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




SUJET: Re: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE: Dim 12 Aoû - 21:26

La brume, délicate couverture vaporeuse, s'empara soudainement de la Plaine. Il n'y avait rien à dire : si la frontière entre les deux Clans était ostensiblement reconnaissable de part son odeur, la frontière physique en elle-même était totalement fictive. Aussi soudainement que la mort emporte les vivants, la jolie plaine, morceau de territoire issue des Eclat Céleste, se transformant en toile fantômatique, territoire possédé par le Clan de la Furreur de Jade. Une certaine curiosité malsaine s'était emparée de moi lorsque l'idée d'aller faire un petit tour sur leur territoire effleura mon esprit. Après tout, j'étais une grande guerrière, je savais me défendre. Si ma lâcheté prenait un jour le dessus, l'excuse du "votre brume de merde m'a empêchée de me repérer" pourrait très bien fonctionner. Avec l'animosité en moins, bien entendu. Nous étions en période de paix avec le Clan adverse, pourquoi déclencher une guerre inutilement, surtout pour un pauvre dérapage, pauvre petite entorse au code du guerrier... ? Si ma sagesse égalait mon intelligence -et sans me vanter, je l'étais-, ma témérité devait en valloir le double. Je n'étais pas un chat habituellement 'à problèmes', et cette fulgurante envie semblait sortie de nulle part, contrastant merveilleusement avec mon caractère habituel. La chance pour que l'on me repère dans cet immonde rideau de brume avoisinnait les zéros, et cela me décrasserait un peu le coeur, de le faire battre plus vite que la moyenne.
C'était donc d'un pas sûr et enveloppée d'une certaine bêtise, que, intentionnellement, je dépassai cette frontière que tout le monde redoutait de franchir.

Bien entendu, c'était ce que tout novice rêvait de faire. Ce qu'elle ne fit évidemment pas. La queue paresseusement traînante sur le sol, les oreilles légèrement dressée et les moustaches à l'affût, si je n'avais pas l'air d'une étrangère, je ne ressemblais pas non plus à l'un de ces guerriers portant l'étendard du fougueux Furreur de Jade. Et bien entendu, je n'avais pas quitté d'un poil mon territoire. Si je fricotais avec la rébellion, c'était par pur besoin d'adrénaline. De plus, je n'avais aucune envie de tomber sur un chat ennemi. Ma seule couverture était cette odeur masquée par la brume. Personne ne pourrait la reconnaître tant que je ne sortais pas de cette purée de pois. On pourrait certainement y déceler quelques traces du Clan de l'Eclat Céleste, mais guère plus. De toute manière, je restais fermement campée de mon côté du territoire... Pas par frousse, à bon entendeur. « Je n'ai certainement pas envie de m'enfoncer dans leurs territoires ! me réprimandai-je. » Peut-être que, avec une once de chance, je pouvais tomber sur un duo dévoilant quelques bribes d'informations capitales.
Avec un peu de chance.

Eh bien, qui l'eût cru, mais je ne fus pas chanceuse ce jour-là. La queue d'un félin se montra que trop tard et mon odeur explosa dans la brume, faisant office de drap blanc quasiment opaque. Un vent doucereux venait chatouiller les fourrures, et les silhouettes tremblotantes de pierres tombales firent leur apparition. « Je suis dans un cimetière ! m'émerveillai-je. » Ce n'était pas comme si j'avais l'habitude de percer ce pan de fumée, que je me contentais habituellement de marquer. Une certaine tranquilité peu désagréable régnait sur l'endroit, une certaine quiétude que l'on pouvait retrouver dans le Jardin Bouddhiste en fin de journée. L'endroit semblait appaisant, agréable, et même si ce petit frisson dans le dos était désagréable, un peu d'air frais pour disperser ce désagréable voile blanc n'était pas de refus.
Les griffes presque sorties, en désespoir de cause, je vis le poil du félin se dresser lentement le long de son échine : j'étais repérée. Je ne pouvais plus simplement disapraître dans la brume, ombre parmi les ombres, puisque l'on connaissait désormais mon odeur : de plus, la femelle -car c'était bel et bien une femelle- ne semblait pas du genre à laisser partir ses proies, à en juger par le beau rongeur saigné à blanc entre ses pattes. « - Je ne voulais pas vous déranger pendant votre partie de chasse, guerrière de Jade. »
Revenir en haut Aller en bas
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

avatar


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
SUJET: Re: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE: Lun 13 Aoû - 15:58

[ Yeaaah. Merci beaucoup d'avoir répondu, ça me permet de profiter de l'inspiration que j'ai en ce moment. ;3 ]

La femelle s’extirpe doucement de son manteau de brume ; Aqua reconnaît la délicate et tant haïe odeur du Clan de l’Eclat Céleste. La réponse pourrait très bien lui être fournie tout de suite : ennemie, mais elle n’est pas du genre à juger sans connaître, et le brouillard, avec son attirance malsaine et paisible, à laquelle s’ajoute celle de la frontière si éthérée par le temps qu’il fait constamment, pourrait envoûter n’importe qui. La guerrière sait très bien que le besoin d’adrénaline de son espèce est grand, même si elle ne le ressent pas vraiment, mais le lieu n’est pas propice au combat, ni même à une conversation pleine d’animosité, et le Clan des disparus sait qu’elle n’aime pas ça.

« Je ne voulais pas vous déranger dans votre partie de chasse, guerrière de Jade. »

Alors elle s’immobilise un instant, comme si elle allait bondir, faisant monter une tension inexistante jusque-là... Puis penche la tête sur le côté, un grand sourire sincère et dépourvu de moquerie se dessinant sur ses babines d’enfant. C’était simplement par jeu, t’en rends-tu compte, toi qui n’a certainement aucune raison de franchir la frontière sacrée, exceptée celle de changer ton quotidien ?

« Peu m’importe, murmure-t-elle, et je l’ai déjà finie. Vous ne me dérangez pas, et de toutes façons, cet endroit n’est pas destiné au combat. Je suis Jour d’Orage. Et vous ? »

Et ses grands yeux bleu d’eau et son poil parfaitement lisse, et son souffle parfaitement régulier, indiquent qu’elle ne ment pas, et incitent au calme. Tranquillement, Aqua s’assoit, enterrant soigneusement les os blancs de sa dernière victime, doucement, laissant sa queue levée en un battement impérieux et involontaire qui exige une réponse, un simple réflexe qui n’est pas désiré mais pas combattu non plus.
Les remous provoqués par ses pourtant lents mouvements font que la brume l’entoure, l’aspire, et un instant, seul son regard pâle et doux existe pour indiquer qu’elle est encore là, qu’elle ne s’est pas évaporée, dissipée avec la vapeur d’eau si lourde et épaisse. La tristesse du lieu et le poids qu’elle maintient sur le cœur de Jour d’Orage s’est allégée, sans toutefois s’en aller totalement ; il lui semble que des fantômes invisibles les observent silencieusement, attendant une altercation ou une discussion amicale dépourvue de la moindre tension, et elle se demande un instant si ils interviendraient dans le premier des cas. Elle n’espère pas ; le passé influe sur le présent mais ne doit pas y intervenir. C’est ce qu’on lui a appris. Ne comptez que sur vous-même, ce ne sont pas des esprits impalpables qui pourront vous aider à éliminer votre ennemi.

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




SUJET: Re: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE: Ven 17 Aoû - 17:33

Peut-être que fricoter avec les erreurs n’était pas une si bonne idée que cela. Mon quotidien m’ était agréable, en fin de compte. Pourquoi chercher aventure si loin, comme un jeune novice à la recherche d’émotions fortes ne sachant pas se contrôler ? Un peu de honte fourmilla au fond de mon ventre, pour s’évaporer lorsque je me rendis compte que la jeune femelle en face de moi n’avait aucune animosité envers moi. C’était étonnant, au vu des relations qu’entretenaient nos deux Clans, mais pas désagréable. Après tout, j’étais de mon côté de la frontière, elle du sien, pourquoi nous aurions des différents ? « Peu m’importe, murmure-t-elle, et je l’ai déjà finie. Vous ne me dérangez pas, et de toute façon, cet endroit n’est pas destiné au combat. Je suis Jour d’Orage. Et vous ? » Oh, une jeune féline pacifique ! Un peu comme moi… ? Ses propos semblaient justes, elle avait terminé sa partie de chasse. Mes actions sociales étaient très pauvres ces derniers temps et rencontrer une personne souhaitait discuter était… bien. Jour d’Orage. C’était un joli nom, qui contrastait néanmoins avec la douceur des traits de la femelle. Son nom montrait que malgré ses petits airs enfantins, elle devait avoir un sacré caractère : autant ne pas trop la titiller. Évidemment, certains meneurs ou parents se trouvaient très drôles d’utiliser des noms totalement opposés au caractère ou au physique du félin en question… Et certains n’avaient pas forcément un bon sens de l’humour, si vous voulez mon avis. « - Et moi Pas de Loup. C’est un endroit serein, malgré ses apparences. Comment se porte votre Clan ? » Une jolie question de politesse, bien entendu. Je m’intéressais à la réponse, je n’étais pas égoïste au point de me concentrer uniquement sur mes propres intérêts, mais je doutais d’obtenir une réponse sincère. Les Clans gardaient jalousement leurs secrets, et je ne leur en voulais pas. Leur animosité durait depuis tellement de temps, tellement de générations, qu’il serait presqu’impossible de la retirer de leur cœur, la leur faire oublier. Rien que les trêves étaient tendues, alors comment espérer obtenir une paix durable ? La paix n’annoncait que le début même d’une future guerre, peut-être tuée dans l’œuf, mais toujours pesante. « - La chasse a été bonne ? » La femelle ne semblait pas maigre, ni trop grosse néanmoins. Elle semblait satisfaite de sa journée. Je pensai un instant à ma propre chasse… inexistante. Non, mademoiselle préférait se promener sur les territoires ennemis et faire des rencontres interdits… Je grognai intérieurement. J’aurais pu être plus utile pour mon clan… Pourtant, j’en avais marre de passer mes journées à chasser sans rencontrer plus de monde que cela. J’avais besoin de sortir de ma bulle, de voir du monde…
Et c’était exactement ce que j’étais entain de faire.

Je reportai mon attention sur les alentours, frais et légèrement humides. L’endroit n’était pas forcément le plus propice à la discute, pourtant c’était l’une de nos seules frontières en commun. « - Nous avons un endroit de ce genre, nous aussi. C’est… reposant, d'être loin de l'effervescence du Clan. »

[pourriii x_x mais je me devais de te répondre]
Revenir en haut Aller en bas
Etoile du Zéphyr

Clan de Jade

avatar


Féminin Gémeaux Tigre

Anniversaire : 05/06/1998
PUF : Nuity.
Age : 20

Arrivée : 06/07/2012

RP : Je suppose.
Messages : 37
Messages RP : 10
Comptes : Celui-là.

Liens : Ca vient. ~
SUJET: Re: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE: Ven 17 Aoû - 18:26

La guerrière de l'Eclat Céleste semble réfléchir au paroles d'Orage ; elle est sûrement heureuse d'apprendre qu'Aqua n'a pas d'intention belliqueuses, heureusement pour elle, d'ailleurs, car elle serait dans son droit si elle l'attaquait. Un instant, il lui vient l'idée de le faire ; mais elle la rejette tant elle est empreinte d'absurdité dans un lieu tel que celui-ci, qui lui rappelle les Bois Sacrés où elle aime aller se recueillir, et où la Tribu Invisible interdit de verser un sang autre que celui d'un solitaire. La sensation est un peu la même ici. Alors elle ne fait rien, laisse la jeune féline s'interroger puis répondre quelques instants plus tard que son nom est Pas de Loup, puis de lui demander des nouvelles de son Clan. Pas de Loup. Un nom de prédatrice. Elle se demande si Pas de Loup était silencieuse, ou si c'était simplement un nom donné au hasard. Peu lui importe ; elle le trouve sympathique. Simple et harmonieux.

« Très bien, je te remercie. Les terres sont fertiles et la maladie nous épargne. Et le votre ? »

La chatte semblait se dire que Jour d'Orage allait mentir ; pourtant, ses paroles respirent la franchise. Mentir est une forme de lâcheté. La lâcheté est de la faiblesse. La faiblesse est méprisée. C'est aussi simple que cela.
Puis elle la questionne sur la qualité de sa chasse et Aqua sourit. Être rassasiée la fait toujours se sentir à l'aise, et c'est le principal, après tout.

« Excellente. Le Cimetière Oriental regorge de proies, il suffit de savoir les trouver. » sourit-elle.

Pas de Loup observe les alentours, comme pour mieux les imprimer, ce qui amuse beaucoup Jour d'Orage, car les lieux changent chaque jour, au gré de la brume qui fait disparaître son pelage. Elle a un irréel sentiment de flottement qui l'apaise, faisait disparaître l'adrénaline qui aurait normalement déjà enflammé ses veines.
Elle lui dit, au terme de ce qui semblait être une longue réflexion, que c'est agréable d'être loin de l'agitation du Clan, dans un lieu de méditation et de tranquillité, et Aqua sourit à nouveau.

« En effet », fait-elle, amusée, « Un peu de repos ne fait jamais de mal de temps à autre, surtout quand c'est l'âme qui se relaxe. Mais, puisque vous êtes-là, puis-je vous faire visiter ce sanctuaire ? »

Et elle bondit sur une des pierres plates, toujours le sourire aux lèvres.

[ C'est un peu court, désolée. Et non, j'aime toujours autant ton style :3 ]

_________________
CLAN DE LA FUREUR DE JADE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




SUJET: Re: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE: Sam 18 Aoû - 0:32

« Très bien, je te remercie. Les terres sont fertiles et la maladie nous épargne. Et le votre ? » La douce voix de Jour d’Orage me sortit de ma torpeur admirative. Les alentours respiraient la fraîcheur, et apparemment cela se ressentait sur leur Clan qui semblait très bien se porter. C’était une très bonne nouvelle, je ne me sentais pas d’imaginer des chatons mourir de maladie. Quoi qu’avec la chaleur ambiante, rares étaient les rhumes ou les coups de froid, sauf lorsqu’une bise matinale venait nous broyer le cœur de ses cristaux glacés suite une baignade sous les rayons d’une aube frisquette. En gros, seul un pas doué ou un chaton peu débrouillard pouvait attraper un coup de froid. Et c’était la seule maladie que les reines craignaient. Heureusement. Oui, bien heureusement… « Le nôtre se porte comme un charme, merci de t’en inquiéter. Les terres sont giboyeuses et aucun bipède ne vient empiéter sur notre territoire. Je pense que nous vivons quelques rares moments paisibles qu’il faut savoir apprécier à leur juste valeur. » Je hochai distraitement la tête, écoutant le reste des paroles de la jeune femelle. Alors ainsi, ce mystérieux endroit s’appelait le Cimetière Oriental ? Je savais que la Plaine appartenait à nos terres, mais j’ignorais totalement le nom que le Clan de la Fureur de Jade avait donné à son côté. En fait, j’ignorais tout simplement qu’ils avaient un si beau cimetière. Ou qu’ils avaient un cimetière tout court.

« En effet », fait-elle, amusée, « Un peu de repos ne fait jamais de mal de temps à autre, surtout quand c'est l'âme qui se relaxe. Mais, puisque vous êtes-là, puis-je vous faire visiter ce sanctuaire ? » Je suis la silhouette de la féline atterrir souplement sur le dessus d’une pierre tombale. « - Oh, et bien, puisque j’ai failli mordre par… herm, inadvertance, la frontière, je préfère ne pas renouveler l’expérience, néanmoins je peux vous suivre de mon côté de la frontière pour en voir une infirme partie de plus, vous avez l’air très habile dans cette brume. Pour ma part, je suis plus habituée aux terrains dégagés.. » Je lui fis un petit sourire contrit, vraiment décue de ne pouvoir la suivre dans ces nuages mobiles, mouvants, tels les sables du déserts, m’engluant dans une substance ma foi pas désagréable. Malheureusement, nos règles claniques nous imposaient, pour le bien de tous, de rester bien derrière nos lignes, nos frontières, nos limites imaginaires, qui nous emmuraient dans un égoïsme concerté, comme si se priver d’une communication avec les autres était pour notre bien. J’en doutais fortement, très fortement. Mais il valait mieux garder ses interrogations pour soi. Ma meneuse devait pertinemment savoir ce qu’elle faisait, et ce n’était pas à une chasseuse de mon rang de me préoccuper des problèmes polico-sociaux. Je n’avais ni la mentalité ni le recul suffisant ou l’expérience, pour le faire. J’avais la fougue de la jeunesse, l’optimiste des bornés et la croyance au bon fond de chacun d’entre nous. Mais il ne fallait pas oublier que s’il existait autant de discorde de nos jours, ce n’était pas pour rien, et que le sang avait été versé de nombreuses lunes auparavant. Pourtant je voulais faire confiance à cette guerrière, la suivre derrière ma frontière et essayer d’en apprendre peut-être un peu plus sur elle. Pas forcément pour devenir des amies, mais au moins pour emmagasiner quelques bribes de Jade, en apprendre un peu plus sur eux. « - Je ne sais pas exactement comment cela se déroule chez vous, mais vous avez bien entendu des aspirants. En avez-vous un ? » C’était l’un de mes buts. Léguer mon savoir à un autre être, un apprenti qui deviendra guerrier pour le transmettre à son tour à quelqu’un d’autre. Je voulais savoir si Jour d’Orage avait elle aussi la possibilité de prendre un chaton sous son aile, et si c’était déjà fait. Bien entendu, il semblait logique que ce fameux apprenti la suive, néanmoins il existait quelques exceptions. Une blessure, une punition ou une sieste qui dure un peu trop longtemps…

(la même ici **)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





SUJET: Re: Sad smile [ LIBRE ]
POSTÉ LE:

Revenir en haut Aller en bas
 

Sad smile [ LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» [INFO] Faire un kit main libre voiture pour 20 € ou moins sans Bluetooth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGNI KAI :: Terres Désolées. :: Territoires de la Tribu Invisible. :: Zone RP. :: Terres de Jade.-