Partagez | 
 

 Come here little snails ♪ - LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vent Gris

Nouveau venu

avatar


Féminin Scorpion Cochon

Anniversaire : 09/11/1995
PUF : Kachilight
Age : 23

Arrivée : 31/05/2012

RP : Open.
Messages : 50
Messages RP : 1
Comptes : Just this one.

Liens : Présentation.
Liens & RPs.
SUJET: Come here little snails ♪ - LIBRE
POSTÉ LE: Mar 5 Juin - 22:04

Paix. Paix, paix, paix. Paix ! C'est tellement agréable. Tellement doux. Tellement parfait. Et surtout, ça fait un bien fou. Méditer, ne faire qu'écouter les sons alentours, le vent à ses oreilles, les couinements des souris courant se terrer dans leurs cachettes. Mais Vent Gris, lui, n'était aujourd'hui pas en quête de ce genre de méditation. Il cherchait quelque chose de plus personnel. Son truc à lui, et il savait exactement où le trouver. Le matin même, il avait réparti les expéditions de chasse et les patrouilles pour toute la journée, comme à son habitude. Après quoi il était allé déjeuner seul, réfléchissant à ce qu'il pourrait bien faire pour le reste de la journée. Il avait longuement hésité entre rejoindre des guerriers pour la patrouille du midi dans la plaine, afin de passer l'après-midi avec les membres de son Clan, mais le grand chat tigré avait fini par opter pour une petite chasse en solitaire. Son rôle de conseiller exigeait beaucoup de contacts avec ses compagnons, or un peu de solitude n'était parfois pas de refus. Vent Gris était un chat très social, mais de temps en temps, il ressentait le besoin de faire le vide et de se détendre à son aise, en paix avec lui-même.

Ainsi, après avoir mangé tranquillement une souris dodue, le conseiller s'était levé, avait traversé le camp et était sorti, sachant exactement où aller : le Jardin Bouddhiste. Un lieu des plus sereins, où il appréciait la présence de ces curieux humains fort paisibles arborant des couleurs vives, sans pour autant accepter de se laisser toucher par l'un d'eux. Leur contact ne lui était pas familier et il préférait l'éviter, pour des raisons qu'il ne pouvait pas toujours s'expliquer, mais il sentait que ça avait un sérieux rapport avec son instinct sauvage. Mais il n'aimait pas beaucoup cet endroit juste pour cette raison : non, il y en avait une autre. Il avait remarqué, qu'après une légère pluie comme celle qui s'était abattue durant la matinée, le sol du lieu recevait la visite d'escargots qui profitaient que celui-ci soit mouillé pour se déplacer plus aisément. Voilà pourquoi Vent Gris avait choisi le Jardin pour sa méditation. Les escargots. Il avait également noté que certains humains étaient récurrents. Autrement dit, il les revoyait souvent. Ces bipèdes-là semblaient s'être habitués à voir un chat borgne d'une taille énorme observer les gastéropodes sans les toucher. Juste regarder, sans bouger. Étrange spectacle auquel ils s'étaient fait avec le temps.

Vent Gris chassa sur le chemin, enterrant les souris qu'il attrapait pour pouvoir les récupérer à son retour. Il en chasserait quelques unes en plus en quittant le Jardin Bouddhiste, mais n'ayant pas une mâchoire de chien, il lui serait difficile d'en transporter de trop. Autant donc limiter le massacre de ces petites bestioles, mmh ? Une fois arrivé proche des lieux, le matou tigré se glissa sous un buisson avant de réapparaître au bord du jardin des pierres. Aussitôt, une certaine paix l'envahit, celle qu'il recherchait. Par la Tribu Invisible, ce qu'il pouvait aimer venir ici ! Deux humains assis sur un banc lui jetèrent un regard bienveillant avant de retourner à leur calme discussion, incompréhensible aux oreilles du conseiller. Il passa devant d'une démarche rapide, ne préférant pas rester trop près malgré qu'il les apprécia secrètement. Étaient-ils une autre race de bipèdes, pour être aussi doux et inoffensifs ? Est-ce que comme les deux Clans, ils avaient d'abord fait partie d'un seul avant d'être séparés pour une querelle entre frères héritiers ? Était-ce plus complexe ou totalement autre chose que ce qu'il imaginait ? Possible. Le chat ne se posa pas plus de questions et se dirigea droit vers le coin qu'il connaissait le mieux.

En gros, là où il était sûr et certain de trouver ses escargots. Quand il en aperçut deux, un ronronnement satisfait se fit entendre alors qu'il allait s'asseoir juste en face de l'un d'eux. Le matou ne put s'empêcher de se lécher entre les griffes avant de finalement poser sa patte au sol. Le temps qu'il aille se réfugier sous les plantes et dans les herbes, Vent aurait largement le temps de le fixer. Il aimait ça, c'était une vieille habitude à laquelle il prenait grand plaisir. Il n'avait jamais su s'expliquer son amour pour ces bestioles. Ou même à son Clan. C'était son truc, voilà tout. Les observer le détendait, lui apportait une sorte de sérénité qu'il ne trouvait qu'en usant de cette technique. Il faisait le vide et ne se focalisait plus que sur l'animal. Le chat fixait l'escargot de son oeil valide, l'autre fixant la chose sans la voir. De plus, ici, il ne risquait absolument rien. Pas d'attaque surprise, pas de coup de bâton de la part des humains. C'était parfait. Enfin, presque. Ça l'était lorsque l'on était tout seul, et surtout pas interrompu en plein procédé.


[ Titre pourri, ranafoutt' ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kachilight.deviantart.com
Invité

Invité




SUJET: Re: Come here little snails ♪ - LIBRE
POSTÉ LE: Dim 12 Aoû - 11:49

Il arrivait parfois, que les choses se produisent sans que l'on soit d'accord. Qu'elles s'accomplissent, d'elles-mêmes, poussées par des vents contraires, peu favorables à notre réussite. Ce genre de situation peut susciter l'agacement, l'énervement, voire même la tristesse ou le soulagement. Certaines personnes ne savent pas contrôler les imprévus et se sentent démunis, comme si une force obscure faisait tout le travail à leur place. Ce fameux hasard empiétait sur plus de vies que d'autres, comme s'il choisissait ses cibles et qu'il s'acharnait dessus.

Telles étaient mes pensées, lorsque, fatiguée de ma patrouille de nuit, je m'étais confortablement installée dans le Jardin Bouddhiste pour y faire un petit somme. Le soleil jouait malicieusement avec les feuilles d'un arbre, caressant ses branches et effleurant délicieusement une partie de mon pelage. J'aimais beaucoup cet endroit, régénérateur, qui transpirait la prospérité, le calme et la bienveillance. Ici, les bipèdes n'auraient jamais pris le bâton pour nous chasser. Ici, les bipèdes ne nous auraient jamais chassés tout court. Respectueux de la nature, ils venaient ici pour méditer, en même temps que nous. Deux peuples en communion pour des croyances différentes, deux peuples ennemis, qui silencieusement, avaient accepté une trève sur cette toute petite parcelle de terre. Je n'étais pas une fervente de la guerre, et pouvoir côtoyer ces êtres mystérieux sans encourir le moindre risque était une grande chance pour nous, peuple félin. De plus, la place était giboyeuse : de nombreux rongeurs peuplaient le jardin, et c'était un délice de se rendre ici, autant pour le côté reposant et apaisant, que pour l'esprit de la chasse, et l'idée d'avoir le ventre délicieusement plein en rentrant chez soi.
Cela faisait plusieurs heures déjà que je n'avais pas changé d'endroit, restant ici tout en me laissant bercer par les murmures des hommes, leurs bribes de conversation chantant jusqu'à mes oreilles. On se sentait en sécurité et je savais cet endroit le préféré de feu mon mentor. Aile de Coccinelle m'emmenait souvent chasser ici, parce qu'il appréciait les qualités de l'endroit. A toutes les aubes, il aimait passer se recueillir quelques instants ici, comme si cela lui apportait la force et le courage d'engloutir une nouvelle journée. J'avais pris cette délicate habitude de venir ici au moins une fois par demi-lune, autant pour lui rendre hommage que pour réfléchir à ce qui se passait dans ma vie.

Il fallait dire que pour le moment, pas grand chose. Je chassais, je marquais les frontières, je piaillais devant une pièce de gibier et ma journée s'achevait ici. Rien de bien palpitant, ni de très excitant. Si j'étais une guerrière de nature calme, cela ne voulait pas dire que je n'aimais pas l'action. Ma meilleure amie venait d'être emportée par le mal vert, et il restait une place vide dans mon coeur, une jolie place à pourvoir pour n'importe qui. J'en avais marre de n'avoir que des 'connaissances' dans mon Clan, et de venir seule au Jardin Bouddhiste. Un peu de compagnie n'avait jamais tué personne, et j'en désirais.
C'est alors qu'un guerrier de mon Clan, encore mieux, le conseiller, Vent Gris, apparut dans mon champ de vision. Les yeux mi-clos, je n'avais pas dû le repérer plus tôt. Quelle bonne surprise ! Si nous n'étions pas proches, nous n'étions pas des inconnus non plus.
Vent Gris était un excellent membre de notre Clan. Il s'intéressait aux autres, effectuait ses tâches avec brio et était foncièrement bon. C'était un chat, que, sans même le connaître, j'avais appris à apprécier de part ses récits et sa présence, plutôt que par sa chaleur et nos contacts. Ce n'était pas en soi un énorme problème, je n'étais pas non plus la plus bavarde du Clan, et je n'allais que très rarement vers les autres.

C'est donc tout naturellement que je restai, allongée près de mon arbre amoureux du soleil, pour guetter le conseiller, qui lui-même guettait... des escargots ! Quel passe-temps amusant. Je n'avais rien de ce genre, préférant me cantonner dans l'ordre logique des choses, et ne faire que ce qu'un chat de Clan était censé faire. Rien de plus, toutefois rien de moins non plus. Un petit sourire s'étira sur mes crocs. Je posai ma tête triangulaire sur mes pattes avant et décidai de regarder le guerrier à mon tour. Il ressentirait alors ce que cela faisait d'être un escargot... Surtout que cette pauvre petite bête devait avoir la trouille que mon homologue le croque, étant dix fois plus gros... Quoi que, le cerveau de la bestiole était peut-être trop petit pour ne serait-ce que ressentir la peur.
Je n'eus pas envie d'appeler le mâle, même lorsqu'il remarqua ma présence. Seul mon regard disait clairement, une lueur amusée dansante dans la pupille « Je connais ton péché mignon... »

[azy je connais pas la saison :o cpas génial mais c'est ma reprise de lgdc depuis quelques mois :p]
Revenir en haut Aller en bas
 

Come here little snails ♪ - LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» [JEU] SNAILS RELOADED : Un Parfait clone de Worms ! [Demo/Payant]
» Système main libre pour auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AGNI KAI :: Terres Désolées. :: Territoires de la Tribu Invisible. :: Zone RP. :: Terres du Ciel.-